De la fin du printemps à la fin de l’automne, mais aussi toute l’année, les chats peuvent être victimes des puces. Porteuses de maladies ou provoquant des allergies, il est important de mettre en place des mesures de lutte efficaces contre ces parasites.

Quels risques présentent les puces pour le chat ?

Les puces vivent en grande partie cachées dans le pelage des chats et des chiens et se nourrissent de leur sang. Elles pondent ensuite des œufs sur le corps de l’animal, qui se transformeront en larve puis, à leur tour, en puce.

En sachant qu’une puce pond jusqu’à 100 œufs par jour pendant 3 semaines et que les œufs et les larves de puces peuvent résister jusqu’à 6 mois dans les recoins de votre logement, cela explique pourquoi vous pouvez trouver des puces sur votre chat alors que vous pensiez en être débarrassée.

Le problème, c’est que la bave des puces est très allergisante et votre chat peut développer de vives réactions. Cela se traduit généralement par une perte de poils sur la croupe, sous le ventre et sur les flancs, mais l’allergie peut aussi être plus impressionnante : boutons rouges sur le crâne, croûtes derrières les cuisses ou ulcères de la lèvre supérieure ont déjà été observés.

La puce peut également être porteuse d’œufs de ténia, un vers nocif pour votre animal. Votre chat l’ingurgite en avalant les puces lorsqu’il essaye de s’en débarrasser en les mordillant. Cela peut provoquer des troubles digestifs importants avec parfois des « grains de riz » présents autour de l’anus de l’animal. Le vermifuge est alors obligatoire.

Pour savoir si votre chat est infesté de puces, observez sa peau et son pelage et vérifiez la présence de grains noirs en forme de virgule. Ces derniers sont en fait les petites crottes des puces, dont se nourrissent d’ailleurs les larves pour grandir.

Quelles solutions pour protéger son chat des puces ?

Il existe de nombreux produits vous permettant de protéger votre chat des puces : les sprays antiparasitaires, les pipettes, les shampooings et les colliers.

Les pipettes et les colliers sont les plus courants sur le marché. Efficaces pendant plusieurs semaines, ces solutions agissent en prévention mais aussi en soin curatif. Par exemple, les pipettes Frontline Combo  sont efficaces pendant 6 semaines et en plus de tuer les puces, il empêche les larves et les œufs d’éclore pour limiter au maximum l’infestation.

Les colliers ont l’avantage de pouvoir être utilisés chez les chatons dès 10 semaines et de durer encore plus longtemps que les pipettes. Ainsi, le collier Seresto pour chat est efficace pendant 8 mois en détruisant les puces et les larves de puces sur le corps de votre animal. En plus, il est doté d’un système anti-étranglement qui libère votre chat en cas de problème.

Ces traitements curatifs doivent aussi être utilisés en prévention toute l’année, ou du moins pendant la période forte des puces, c’est-à-dire de mars à novembre. Que votre chat ait un accès à l’extérieur ou non, il n’est pas protégé contre ces parasites et peut donc facilement en attraper. Utiliser des pipettes type Duoflect ou des colliers vous libère donc de ce poids.