corps-chat-tronc-membres-morphologie

Un chat adulte mesure environ cinquante centimètres de long, sans compter la queue, et pèse en moyenne entre trois et quatre kilogrammes. Ces valeurs varie selon les races et les individus. Les femelles sont en général plus petites que les mâles. Les mâles Maine Coon peuvent atteindre dix kilogrammes et les femelles Singapura pèsent moins de deux kilogrammes.

Corps du chat : le tronc

En partant de la tête, les différentes zones du tronc du chat sont ordonnées comme suit :

  • L’encolure est la partie soutenue par les sept vertèbres cervicales. Elle est de forme tronconique.
  • Le garrot, situé entre l’encolure et le dos, est l’endroit où l’on mesure la taille du chat. La base du garrot correspond à la pointe des omoplates.
  • Le dos s’étend sur toute la région des vertèbres thoraciques, qui sont au nombre de treize ; il soutient le thorax.
  • Le rein, à ne pas confondre avec l’organe du même nom, correspond à la région des sept vertèbres lombaires ; il soutient l’abdomen.
  • La croupe, assez courte, soutient le bassin. La ligne séparant le thorax et l’abdomen s’appelle l’hypocondre ou l’arc costal.
  • La poitrine s’étend du sternum à la base des membres antérieurs. Elle est plus ou moins large selon les races. Par exemple, l’Exotic Shorthair a une poitrine large et profonde. Le ventre est de forme cylindrique, et à sa surface se trouvent les mamelles.

Les membres du chat

Les membres antérieurs du chat sont assez rectilignes. Il sont très proches du centre de gravité du chat. Ils ont cinq doigts à leur extrémité. Les membres postérieurs du chat sont bien musclés et sont bien adaptés pour propulser l’animal lorsqu’il veut sauter. Ils n’ont que quatre doigts à leur extrémité. Les pattes postérieures sont souvent plus longues que les antérieures ; de longues cuisses permettent une grande amplitude de mouvement entre flexion et extension. Les pied peuvent être plus ou moins ronds selon les races. Par exemple, l’Ocicat a les pieds plutôt ovales alors que le Bombay a les pieds bien ronds. Chaque doigt est équipé d’une griffe et d’un coussinet plantaire, et pour chaque main et pied un coussinet plus gros se trouve au milieu. Les griffes des pattes antérieures sont rétractiles.
La queue du chat est en général souple. Elle est composée de sept à vingt quatre vertèbres caudales. Pour certaines races, la queue est raccourcie (Bobtail Japonais) ou même absente (Manx).

Les morphologies du chat

A partir des différences de proportion entre plusieurs parties du corps, on définit trois types de morphologies du chat .
Le type médioligne correspond à un corps de longueur moyenne, des membres bien proportionnés et une tête à profil rectiligne ; c’est le cas de l’Européen à Poil Court.
Le type longiligne définit un corps long et mince, des membres longs et fins et une tête à profil convexiligne ; le Siamois fait partie de cette catégorie.
Le type bréviligne désigne un corps assez court et massif, des membres à forte ossature, une queue plus courte et une tête à profil concaviligne ; l’un des représentants de ce type est le Persan.